001 Je te ferai interner le moment venu

Ce livre électronique inachevé est en vente 3,99€ chez Lulu.com : http://www.lulu.com/product/ebook/phenix/18497384

!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

Extrait d’un courriel de mon petit frère, reçu en juin 2004 :
 » … je te ferai interner le moment venu. ».
Nous appellerons mon petit frère « L’Innommable » dans ces pages, pour des raisons de diffamation, qui seront vite facile à comprendre.
Tiens donc.
Mon cher petit frère a un projet me concernant ! Et qu’est-ce que ça veut dire, cette idée de me faire interner ?

La réponse intéresse tous ceux qui pensent que l’homme est bon par nature, et qu’il n’existe pas de monstres humains capables de faire le mal soit par plaisir, par jalousie, vénalité ou les 3 à la fois.
Ou simplement par monstruosité.
Dans ce feuilleton, j’analyse les personnages en les décrivant en situations, et j’explique le pourquoi de leurs actes parfois aberrants et incompréhensible.

Vous serez déniaisé, tout comme moi, et vous comprendrez les ressorts qui animent ces gens « de la haute », terme antédiluvien pour « riches et puissants ».
Vous y découvrirez comment le groupe Bouygues vérifie la moralité de ses dirigeants avant de les embaucher, en leur faisant passer des tests psychologiques. Les traits de personnalité souhaités sont plutôt édifiants.
Vous découvrirez que les « riches et puissants » bénéficient de privilèges exorbitants, comme d’utiliser la police et la justice à leur fins personnelles et criminelles.
Ils peuvent en toute assurance s’amuser à émettre une lettre de cachet, comme l’envoi de ce courriel.
Pourquoi en toute tranquillité et et avec l’assurance du succès ?
Parce qu’il savait à l’avance qu’il pourrait entrer dans un commissariat et tout simplement demander à ce qu’ils se débrouillent pour faire interner son vieux frère handicapé (des poumons).
On m’a fortement déconseillé de divulguer ceci sur mon blog, pour ne pas être poursuivi pour diffamation. Un procès est en cours. Ce blog est le troisième que je reconstitue, les autres ont été « suspendus » d’office, avant tout jugement, sur ordre de l’avocat de la partie adverse.
Mais tout ce que j’affirme est vrai !

J’ai tout un dossier de pièces accablantes, tout en étant hilarantes quant au mépris de la vraisemblance.
J’ai aussi quelques témoins.
Et un avocat libre pourrait facilement découvrir la véracité de mes affirmations.

En lisant ce feuilleton, je vous ferai visiter un commissariat où les policiers rédigent maladroitement des fausses dépositions, transforment la victime en agresseur. On ne sait toujours pas pourquoi, ils créent aussi une fausse plainte pour fraude, déposée en mon nom, à mon insu, et classée sans suite !

Vous entrerez dans le bureau d’une médiatrice du procureur qui explique à mon frère comment elle va procéder pour me faire juger et interner.
Tout ceci en ma présence ! Comme si déjà sous camisole chimique.
Vous y admirerez le rôle ingrat joué par une experte-psychiatre, des tribunaux qui s’efforcent d’être injuste, qui distribuent des condamnations insensées à un innocent, la complicité des élus, les avocats payés inutilement qui vous tendent des pièges au lieu de vous défendre, et qui ne viennent pas à l’audience…

Bref, le tableau idyllique d’un pays des Droits de L’Homme. Renversant.
Cette aventure que je subis depuis 3 ans m’a ouvert les yeux sur l’état de la police et de la justice en France.
Cela commence par l’incrédulité, puis la stupeur, la colère.
Républicains, où êtes-vous ? L’ancien régime de 1789 est réapparut. On ne change pas la nature humaine, dont la couche vitale est le cerveau reptilien. Quelque soit le régime étatique ou l’idéologie politique, la caste des riches et puissants se reconstitue au fil des siècles, avec ses milices : SS, CRS) et refonte de l’esclavage (travailleurs pauvres SDF la nuit, le gîte et le couvert n’étant plus rentables), esclaves eux-mêmes divisés en chapelles qui s’entre-déchirent soit pour refaire le monde À LEUR IDÉE, soit pour dénicher une gamelle de kapo avec fauteuil (Besson, Kouchner…).
220 ans après, il faut tout recommencer.

Cette fois-ci, prévoir un 4ème pouvoir, SVP, qui pourraît être celui de la probité (Liberté, Égalité, Probité), qui ne décide de rien, mais qui contrôle tout (exécutif et son gouvernement, législatif et judiciaire), qui puisse sanctionner et démettre.
Apparemment, le Conseil Constitutionnel n’est pas suffisant. Il accepte toutes les ré-écritures. La Cour des comptes, l’Inspection des Services Judiciaires non plus. CNIL, CSA, Ordres des médecins et avocats, sont corrompus ou inutiles.
Il faut repenser et créer tout ceci pour terminer ce que la Révolution française a oublié : un contrôle populaire anti-corruption des institutions, un garde-fou permanent.

On peut créer autant d’organismes que l’on veut, il faut à chaque fois installer la transparence et le traçage des comptes.

Une classe de nantis aux privilèges outrageants (main-mise sur la police, la justice).
Ceci est grave, alors je suis obligé de le raconter, dans l’intérêt général.
Vraiment, il faut rétablir l’état de droit en France :
Quatre amis attestent et certifient avoir lu ce courriel de mon frère contenant ses projets : « je te ferai interner le moment venu ». Ma propre mère s’y refuse.
De Who dares wins (qui ose gagne)
De Who dares wins (qui ose gagne)
De Who dares wins (qui ose gagne)
De Who dares wins (qui ose gagne)

ooooOoooo
suite : 0002 Pluie avant l’orage
ooooOoooo


A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans je te ferai interner le moment venu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 001 Je te ferai interner le moment venu

  1. Anonymous dit :

    Bonjour Patrice, pourquoi ne peut-on s'arrêter de lire tes écrits… Ils font mal comme l'écoute d'un cri humain empreint de douleur, mais ils sont tellement nous, ils nous parlent de nous… les humains… ils appartiennent au monde englouti de la fraternité…. Ils émeuvent au plus profond de l'être…. si loin, si loin des avoirs… Merci,Nadine

  2. Hé bé, cela fait chaud au coeur de constater qu'il n'y a pas que l'indifférence ou les "bon courage".C'est moi qui dit merci.Que Nadine soit plurielle, et la fraternité sera.

  3. Crapo dit :

    Tu as mon soutien, sans faille.

  4. FORNEY dit :

    Laissez quelque part un résumé de dix lignes pour comprendre plus facilement le sens de ce blog sans être obligé de tout lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s