025 Une certaine idée de la France

Paris et Internet, mardi 31 mars 2010
Hôtel de Ville de Yerres
60 rue Charles de Gaulle
91335 Yerres Cedex
Hôtel de Ville : 01 69 49 29 30
Assemblée Nationale : 01 40 63 07 12
Madame Catherine Dakad,
assistante parlementaire du député Nicolas Dupont-Aignan, gaulliste
après avoir signalé brièvement mon problème à M. Nicolas Dupont-Aignan, celui-ci m’a donné vos coordonnées pour que je puisse vous expliquer de quoi il retourne, documents à l’appui.
En bref, il s’agit d’une grave erreur du Conseil d’état.
A mon avis, plutôt une preuve supplémentaire du niveau incroyable de la corruption en France, si je considère les événements hors du commun que je subis depuis que mon frère a commencé son opération de captation d’héritage.
Mon père est un de ceux qui ont rejoint le général de Gaulle en Angleterre (1943). A l’âge de 19 ans. Il a sauté en parachute, a fait les campagnes de Bretagne, Loire, Ardennes, Pays-Bas. Puis 2 séjours en Indochine, enfin la guerre d’Algérie. Il a aussi sauté sur une mine.
Il a terminé sa carrière militaire comme commandant, avec 12 médailles : Croix de Guerre Française, des Pays-Bas, du Laos, Médaille Militaire du Mérite, Légion d’Honneur remise par Jacques Chirac…
Je crois que mon père aurait refusé de faire la queue pour recevoir l’une des nombreuses Légion d’Honneur distribuées à la volée par Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa, à de simples élus.
Toute la fortune de mes parents provient du courage de ce fils de paysan lorrain.
Mes parents se sont efforcés de doter leurs enfants d’une éducation basée sur la valeur du travail.
Comme de nombreux camarades de combat, il avait entamé une procédure pour faire revaloriser sa pension d’invalidité : moitié d’une cuisse et moitié des doigts de la main droite perdus.
Ses camarades ont tous obtenu satisfaction, avec des rappels de 150 000FF à 200 000FF.
Mon père a perdu son procès au Tribunal de pension des Armées, puis en cour d’appel.
Il nous quitte en septembre 2005. Cela marque les débuts des persécutions que j’endure depuis 4 ans. Mais cela n’est pas l’objet de la présente.
Ma mère avait versé 3 000€ à l’avocat Louis Boré, docteur en droit, pour porter la demande de revalorisation de pension en Conseil d’État.
Celui-ci vient de lui donner raison en ordonnant au Ministère de la Défense de rembourser les frais d’avocat.
Le calcul de la revalorisation (environ 25 000€) sera effectué par le service des pensions à la Rochelle.
Mais curieusement, alors que ma mère est la seule ayant-droit des biens de mon père et de ses pensions, elle me demande le mois dernier (février 2010) de signer un porte-fort l’autorisant à percevoir ces 3 000€ à condition de s’engager à me reverser « ma part » ! Ainsi qu’à mon frère et ma soeur.
Ma mère était en train de remplir un document que le colonel Gilles Castel lui avait demandé de remplir, dans lequel elle s’engage à « rembourser » ses enfants, qui par miracle (de la corruption ?) se retrouvent ayant-droits !
J’ai eu du mal à expliquer à ma mère qu’elle ne devait pas signer ce document. Elle a commencé par me reprocher de refuser de signer pour obtenir « ma » part, ce qui l’empêchait de récupérer au moins 750€ sur les 3 000€ ! C’est dire à quel point elle est consciente de son impuissance devant une telle adversité.
Elle a retrouvé une lettre de l’avocat Louis Boré qui la remerciait du versement des 3 000€.
Elle refuse de me donner cette lettre pour que je vous en donne une copie, préférant agir de son côté, avec l’aide d’associations d’anciens parachutistes FFL-SAS et d’autres moyens qu’elle ne veut pas me communiquer, de peur que je ne les publie.
Je lui ai assuré qu’un gaulliste tel notre député était tout à fait digne de confiance. Elle avait convaincu quatre de ses « copines » de voter pour lui aux régionales.
J’ai donc téléphoné au colonel Gilles Castel du service contentieux du Ministère de la défense pour lui demander des explications. Lorsqu’il a compris que je ne voulais pas voler ma mère en déclarant être « ayant-droit à rien », il m’a raccroché au nez.
Je lui ai envoyé une lettre recommandée qu’il m’a retourné sans l’ouvrir.
Cela confirme la corruption de ce personnage.
Sa secrétaire, Mme Chambaud (01 45 52 58 46), prétend qu’elle « applique les lois ». Elle a insisté pour que ma mère respecte les indications de l’avocat, la menaçant sinon de ne jamais être payée.
L’erreur remonte bien au niveau du Conseiller d’État. Me Louis Boré m’affirme au téléphone que c’est ma mère qui lui aurait donné la liste des ayants-droits. Elle m’a dit que Boré lui avait demandé la liste et les coordonnées de ses enfants, c’est tout. En plaisantant : « il pense à tout, mon avocat ! »
Je pense que c’est un détournement de fonds et d’abus de confiance envers une femme de 81 ans.
Ce que je vous demande, outre d’expliquer à M. le député Nicolas Dupont-Aignan de quoi il retourne, c’est de m’indiquer comment poursuivre ce colonel et cet avocat.
Addendum
Notre cauchemar, à moi et ma mère, est simple.
Mon frère veut me faire interner pour m’empêcher de réclamer un futur héritage franco-américain, avec l’aide de ses relations plutôt puissantes.
Il veut m’empêcher d’assister ma mère dans la gestion de son patrimoine américain (600 000$ de biens immobiliers et mobiliers. Je parle assez bien l’anglais, amélioré pendant un total de 5 ans de vie en Floride. Ma mère l’a appris « sur le tas » en vivant en Floride tous les hivers.
Il veut faire main-basse sur le futur rappel de la pension d’invalidité d’invalide de guerre (environ 25 000€) de feu mon père, avec l’aide de ses relations.
Il prépare la mise sous tutelle (de l’État !) de ma mère pour faire main basse sur son patrimoine immobilier français.
Vous aurez l’occasion de découvrir tout ce que j’endure depuis 4 ans en consultant mon blog « Phénix, blog qui renaît toujours de ses censures » (http://patricehenin.blogspot.com).
Je vous recommande en particulier l’article « lettre ouverte (2ème) au président de la République« , « Citoyen Jean-Claude Marin« .
Si vous avez envie de vous divertir lisez le feuilleton : « je te ferai interner le moment venu« . Il faut quelques minutes pour chaque épisode, mais il y en a 97.
Vous comprendrez à quel point mon frère a tous pouvoirs en France, bien que vivant en Floride.
Il a effectué les missions les plus délicates pour Bouygues : blanchiment d’argent, trafic d’armes, corruption de hauts fonctionnaires internationaux, de 1986 à 1993.
L’article « je suis embauché par Bouygues parce que je suis immonde » est édifiant, sur la façon dont les dirigeants de Bouygues Immobilier sélectionnent ce genre de personnage.
Mon frère me racontait un peu trop de choses à l’époque, pour m’épater. Maintenant, lui et ses relations veulent m’éliminer.
Je compte sur votre attention et votre réaction appropriée et efficace à ce qui est considéré par ceux qui me lisent comme particulièrement odieux, honteux, révoltant et fou. Ce n’est plus de la corruption, c’est de la barbarie.
Par exemple, je suis convoqué le 17 mai 2010 à 15h, comme tous les mois depuis un an, pour remplir les obligations auxquelles j’ai été condamné en mon absence et sans avocat : fournir des justificatifs d’emploi, alors que je suis handicapé déclaré inapte à tout travail depuis 2001, et de plus à la retraite !
Si je ne me soumets pas à des soins médicaux psychiatriques, je fais 6 mois de prison malgré mon état de santé (emphysème, BPCO, essoufflé au moindre effort).
En juin 2008, j’ai rendu visite à M. L., premier secrétaire de l’ambassade de Chine à Paris.
Par la suite, j’ai envoyé mon dossier à plusieurs ambassades.
Les chinois ont photocopié les rapports de police, les jugements. Je suis persuadé qu’ils font chanter Sarkozy, pendant que les médias s’obstinent à cacher cette affaire en France.
J’ai donc décidé d’attaquer les journalistes qui ont reçu mes lettres recommandées, pour leur expliquer qu’ils sont responsables de ce chantage de par leur silence. Veuillez m’indiquer la marche à suivre.
Il faut me comprendre.
Je sortais du palais de justice où l’on venait de me condamner à une justice de palais.
Une condamnation insensée.
Je venais de découvrir la fermeture de mon blog sans autre forme de procès.
Je découvre que tous mes autres sites sont fermés. Alors que les français criaient « vive le Tibet libre et les droits de l’homme ! »
Le contraste entre ma condamnation démentielle et l’ambiance très donneuse de leçons à la Chine m’a donné l’idée d’essayer de faire un électrochoc aux français. J’ai eu l’idée de demander l’asile politique à la Chine, devant des médias, étant persécuté par la police et la justice de mon pays « des droits de l’homme ».
Depuis, Sarkozy, sans explications, a renoncé à ses exigences, n’a pas reçu le Dalaï-Lama comme prévu, Xavier Bertrand se rend en Chine pour sceller l’union de l’UMP et du PC chinois ! L’ile de la Réunion a obtenu le droit d’accorder des visas en nombre illimité aux chinois, sans passer par Paris. Le secrétariat des Droits de l’Homme a vaguement disparu, Bernard Kouchner le taxant d’erreur…
Il est grand temps d’arrêter Sarkozy pour haute trahison.
En attendant, je continue de signaler les multiples aberrations de sa justice, qui débordent sur sa politique étrangère.
Si vous pouviez informer M. le député Dupont-Aignan de l’erreur du Conseil d’État et du ministère de la Défense, je vous en remercie.
Veuillez agréer, Madame, l’expression de mes sentiments distingués.
Patrice Hénin
29 rue des Meuniers
75012 Paris
Emorej Innommable (nom fictif)
861 Bonita Drive
Winter Park, FL 32789
Etats-Unis
job : (00) 1 407 644 8595
home : (00)1 407 644 6424
cell phone : (00) 1 321 663 3478
Mme Renée Hénin
00 boulevard de l’Impatience
75012 Paris
Téléphone :
PS : Mon frère Directeur Général s’est toujours vanté de n’avoir jamais payé d’impôts en France. Il a vécu en Suisse plusieurs mois.
Il a touché indûment des indemnités de chômage en 1985, puis de 1993 à 1996 (salaire de directeur général de Bouygues Immobilier), alors qu’il se livrait aux escroqueries décrites par ce témoignage, le plus précis que j’ai reçu de la part d’un de ses malheureux clients :
Il a pris l’avion en 1995 pour répondre à une convocation de l’ANPE cadre. Il m’avait demandé de l’héberger quelques jours pour l’occasion.
Les contribuables ont donc contribué à l’entretien de ses maisons en Floride. Il fait même contribuer les morts.
Toute la fortune de ce fils de gaulliste provient de ses vilénies.
Il ne donne pas de cours d’escroqueries en tout genres, c’est regrettable, vu la diversité et l’efficacité de ses talents. Il faut être sélectionné par Bouygues Immobilier pour cela.
Ayant utilisé mon adresse, j’ai reçu son relevé de carrière, qui indique les périodes de chômage, alors qu’il avait créé deux sociétés d’investissements immobiliers en Floride.
Cette lettre est publiée sur mon blog, et envoyée par courriel à mes 7 000 contacts.
A vous.
Je suis maintenant persécuté par la mairie de Paris XII.
J’ai encore du travail avant d’être mis « hors d’état de nuire ».

Monsieur le député, on ne joue pas avec un héritage gaulliste, ni ses valeurs.

———————————————————-
Réponse de M. le député Nicolas Dupont-Aignan :

Le 17/05/2010  09:32, Nicola Dupont-Aignan a écrit :
Mpnsieur Patrice Hénin

Cher Monsieur,

Ma collaboratrice catherine Dakad, à laquelle je vous avais conseillé d’exposer votre affaire, m’a adressé une synthèse de vos différents courriels.

Je constate que vous vous estimez victime d’un haut fonctionnaire du Ministère de la Défense qui souhaterait détourner à son profit l’arrièré de pension d’invalidité que l’Etat devrait à votre mère, en sa qualité de veuve et ayant-droit d’un ancien combattant de la France libre.

Je comprends votre indignation, mais il s’agit d’une affaire privée qui relève de la justice civile, puisqu’elle concerne un soupçon de captation d’héritage.

Dans ces conditions, je regrette de ne pouvoir vous apporter mon aide.

Comptant sur votre compréhension, jje vous prie d’agréer, Cher Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Nicolas Dupont-Aignan
————————————–

ma réponse à sa réponse :
Sujet : Re: votre courriel du 12.05.10
De: Patrice Hénin
Pour: Nicolas Dupont-Aigna
Copie à: patrice.henin@gmail.com

Monsieur l’ex-futur président de la République, Nicolas Dupont-Aignan,

Veuillez déposer votre réponse en commentaire de mon blog, article « Une certaine idée de la France »,
celui qui se termine par les mots « .. M. le député, on ne joue pas avec l’héritage gaulliste, ni ses valeurs.

Patrice Hénin
qui n’est pas victime d’un haut fonctionnaire du ministère de la défense, lequel n’est pas responsable d’un détournement de fonds avec abus de confiance à son profit.

——————————

A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans Militant en quête de parti. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s