001 Terroristement logiques

Écrit en 2006.

J’entends les voix unanimes des gouvernants occidentaux réclamer le désarmement des milices du Hezbollah, du Hamas, et la mise au ban de la Syrie, de l’Iran, pour mettre définitivement fin au « terrorisme ». Surtout, empêcher l’Iran par tous les moyens d’avoir l’arme nucléaire.

Pourquoi ? Bon, on ne touche pas à la dictature de la Corée du Nord, ils ont déjà la bombe. Et puis, Bush pense qu’il suffit de les asphixier.
Ils sont donc intouchables. L’Iran, il faut se dépêcher d’agir, avant qu’ils ne soient intouchables.

Tout cela, non seulement au nom de la sacro sainte lutte contre le terrorisme, mais au nom de la démocratie revue et corrigée par nos gouvernants occidentaux.

Le Hamas a été élu massivement, sans fraudes, par le peuple Palestinien.

Donc, les Israéliens évacuent la bande de Gaza, et envoient des missiles sifflants (mille par jour), façon stukas, pour empêcher les paysans palestiniens de transformer les gravats des anciennes villas des colons en champs. Impossible de semer en sifflotant dans tout ce barouf.

Donc les palestiniens envoient des roquettes vers ces batteries de missiles.

Donc les israéliens envahissent le nord de la bande de gaza, bombardent, hélicoptères Apaches (tiens, nom américain ?).

Donc le Hezbollah envoie des roquettes sur le nord d’Israël.

Donc, les israéliens bombardent tout ce qui bouge, bien au-delà du secteur tenu par le hezbollah, et détruisent systématiquement le Liban. Après, ce sera la Syrie, j’imagine.

Ma logique, et celle que tout le monde pense tout bas :
Qu’effectivement on désarme toutes les milices de Tsahal, et les GI’s, en même temps que les autres.

En une semaine, il n’y aura plus de raisons pour que des « terroristes » mettent des ceintures d’explosifs. Ben Laden serait sans voix, décontenancé.

Il y a des israéliens qui ont le courage de manifester pour la paix, des mouvements mixtes israélo-palestiniens qui militent dans le monde pour montrer qu’ils peuvent, et veulent, vivre en paix.

Il est impossible que je ne sois pas logique, tout le monde veut vivre normalement, comme moi à Paris, comme vous à Vienne, ou Berlin, Tahiti, comme dans la pacifique Union Européenne.

oooooOooooo

Les arabes possèdent (?) la majorité des ressources pétrolières.

L’Irak est le deuxième producteur de pétrole arabe. Depuis leur libération par les américains (c’est une vocation chez eux, voir les documentaires diffusés par la télé ARTE sur les viols et exactions commises lors de la libération de la France, ainsi que les dollars français d’occupation qu’ils avaient imprimés), et depuis l’introduction de la démocratie à l’américaine (Abou Grahim, ratonnades), ils n’ont pas d’essence, et même plus d’eau.

C’est sûrement la faute des terroristes.

A mon avis, les américains, première puissance militaire du monde, ont raison de dire que ces « bouffeurs de sable » (c’est ainsi qu’ils appellent les « libérés »), sont cons.

Les nations arabes, en attendant qu’existe la Nation Arabe, celle des peuples, devraient choisir leurs clients pour vendre leur pétrole : la Chine, les Indes, l’Union Européenne. Embargo total sur les Etats-Unis et leur émules.

Il n’y a rien de plus beau qu’un porte-avion nucléaire errant, surchargé d’avions en panne sèche. Ainsi que des hélicoptères Apache, cloués au sol. Cela vaut pour Tsahal.

Et pas besoin de terrorisme, de sacrifices de kamikazes.
Alors sortiront les tabourets et chaises en bois américaines, pour causer.

ooooOoooo
(Écrit en 2010)

Dimanche 6 juin 2010
Ah ! Ces militaires de Tsahal !
On leur demande de faire un blocus étanche de Gaza, puis de livrer le contenu entier d’une flottille humanitaire !
D’autre bateaux arrivent, soldats israéliens, à vos chariots Fenwicks, forklifts, fi des roquettes et à vos palettes !
C’est bien un exemple du ridicule de cette guerre du proche-orient. Ce blocus, c’est surtout le reflet de celui de la diplomatie. Ils ne savent plus quoi ordonner ce gouvernement israélien. Montrer ses muscles, mais attiser l’émoi de l’opinion mondiale ? Affirmer sa détermination, surtout vis-à-vis des États-Unis, tout en mesurant l’impuissance de cette opinion ? Donc convaincre encore plus les États-Unis de s’aligner sur leur diplomatie ?
Il semble bien que cela soit en cours de démonstration, en ce mois de juin 2010. La fuite en avant, droit dans leur mur, qu’ils sont d’ailleurs en train de construire. Car il ne s’agit de rien de moins que de vouloir détruire les gazaouis, doux rêve sioniste irréalisable.
Quelle solution à ce problème apparemment insoluble de ce conflit du proche-orient, aux résonances mondiales ?
Israël possède la bombe nucléaire, c’est un secret de polichinelle.
Donnée par la France, sous de Gaulle, un peu à son insu, grâce aux lobbies juifs français.
La France dispose encore souverainement (pour combien de temps ?) de sa propre force atomique.
Alors, paradoxalement, la solution définitive est peut-être là.
Que la France propose et engage sa propre diplomatie dans le sens de la création d’un état mixte, laïc, avec Jerusalem comme capitale politique, avec bien sûr la destruction du mur.
Avec le droit reconnu au feu nucléaire, avec toutefois la liberté de s’inscrire dans le programme de désarmement mondial, en signant le traité de non-prolifération.
Ou qu’elle poursuive son œuvre folle d’extermination, son doux rêve, dont aucun peuple ne veut, y compris de plus en plus de juifs.
Les peuples n’aspirent qu’à la paix, au niveau de vie. Les religieux et leurs servants politiques doivent faire profil bas.
Les conséquences diplomatiques pour la paix sont évidentes : le gouvernement iranien (ou plutôt ses mentors religieux) n’aurait plus de raison de vouloir le feu nucléaire, dont son propre peuple se contre-fout. Tout ceci sous les applaudissements de l’opinion mondiale !
Le monde arabe serait rassuré. L’influence des États-Unis inutile.
ooooOoooo
(écrit en 2011)

Avec deux peuples antagonistes, un sioniste plus un « terroriste », on peut faire une Palestine :
http://blog.mondediplo.net/2011-09-13-Un-Etat-palestinien-mais-lequel

A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans Mots pensés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s