002 Génocide des Indiens pas indiens

L’Europe exige que la Turquie reconnaisse le génocide des Arméniens au siècle passé. Je ne suis pas contre, par devoir de mémoire, une prise de conscience, un mea culpa.

De toute façon, les turcs d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes. Ils ont donné le droit de vote à leurs femmes avant la France. Ils ont peut-être quelque chose à nos apporter, question richesse.

Mais pourquoi aucun état, ou l’Organisation des Etats Unis, par exemple, n’exige de la part des Etats-Unis la reconnaissance du génocide systématique des « peaux-rouges », qui s’est étalé avec autant de cruauté sur plus d’un siècle?

Pourquoi personne n’exige de la part d’Israel la reconnaissancedu génocide des palestiniens en 1948 (des Oradour-sur-Glane à tire-larigot), et aujourd’hui des musulmans, chrétiens, militaires libanais.

Autre pays, autres moeurs, autre morale. Andere lander, andere sitterns! Another country, others customs, No need of law, just the right of the strongest

Il y a mieux a faire, et plus percutant, parce qu’un chant d’amour, celui de tous les enfants du monde, existe, et t résonne déjà en choeur dans toutes les écoles, couvrira le bruit des bombardiers, a moins de décider de génocider TOUS les enfants :

Cliquez, oubliez ma note, lisez plutôt ce que j’ai découvert, cela va vous réchauffer le coeur :
http://chezmimidup.forumculture.net/viewtopic.forum?t=9

A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans Europe espoir du Monde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 002 Génocide des Indiens pas indiens

  1. * Pourquoi? J’ai révé d’un monde ou les colons européens du 17ème siècle auraîent pactisé et commercé avec ses nobles et pacifiques tribus (les Wampanoags http://www.mayflowerhistory.com/ ) qui ont offert un repas aux pélerins affamés du Mayflower, au lieu de leur apporter la peste, la tuberculose, et profiter de leur naïveté pour les vendre comme esclaves à Malaga et Gibraltar.

  2. J’ai rêve de la même chose j’avoue… Et je cherche toujours à comprendre en fait.Merci pour ta visite Patrice.A te lireMiriam

  3. * Je ne veux pas dévoiler dès maintenant le point d’orgue final, ou le point oméga, de ce blog. Tant pis, je me trahis quand même. D’abord, réapprendre a m’exprimer, a écrire. Les trois notes doivent, l’une écologique, donc planétaire, l’autre traitant des Etats-Unis sous la forme d’une politique-fiction, parce qu’elle est actuellement la plus grande puissance planétaire, la troisième présentant ce que j’espère de l’Union Européenne dans l’avenir, à savoir devenir, poussée par le vent de l’histoire, l’organisation finale de la planète, l’Union Eternelle : ses trois notes (et peut-être d’autres seront nécessaires), serviront a conduire à une action en vue de ce que j’ai appellé plus haut l’Union Eternelle. Des poncifs, il y en aura, je m’en excuse. Mais je commence a balbultier mon militantisme pour le monde dont je rêve, et commence a dire ce que beaucoup commencent a penser. Pour les autres, empêtrés et coincés dans leurs partis, leurs religions, leurs idéologies, leurs visions a court terme, leurs sacro-saintes frontières, etc., qu’ils me lisent, me critiquent, me combattent. Ils ne feront que faire de la publicité a ce qui me paraît déjà évident, finiront les uns après les autres a se rallier. J’ai déjà évoqué le mea culpa des génocides, ce n’était pas par hasard. Je, vous, nous, devont dès maintenant agir pour construire ce monde de rêve, pas une utopie, non plus un rêve, en faire une réalité. Et vite! Je ne vois pas comment il pourraît en être autrement. Mais il faut crier l’évidence. On a rien sans rien. J’appelle tous ceux qui savent ce que je ne sais pas a me contacter, les économistes, politiques de tous bords, écologues, capitalistes (c’est quoi l’argent?), artistes, pédagogues, TOUS, j’ai soif de savoir, d’information. J’ai besoin de tous. Ou plutôt nous avons besoin de faire le point. Sur tous les points, détails. Et d’abord définir les valeurs universelles, vous savez, celles qui ne sont pas écrites, mais que chacun ressent. Je ne sais qu’une chose : nous devons accélerer l’émergence de ce monde de rêve, qui ne pourra qu’exister. Par amour: de l’autre, de la nature. Il ne peut en être autrement. Oui, Miriam, « Ensemble, c’est tout »! Miriam? Si je vous barbe, faîtes un tour sur son blog, prendre une bouffée de poésie et lire des choses que je ne sais pas écrire : http://chezmimidup.blogspirit.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s