004 Justice restituée, restaurée, rendue

Message du : 14 05 2008

Sujet : nouvelles
De H. S.
A : Patrice Hénin

Bonsoir Patrice,

Comment allez-vous? Quelles sont les suites du rapport de meyer-buisan dans votre procédure?
Me revoilà revenue de mon expédition à bordeaux pour assister à l’audience devant la juge aux affaires familiales.
La partie adverse n’a pas manqué de photocopier tout l’article concernant meyer-buisan sur votre blog.
Donc le message de mon avocate a été de me conseiller d’enlever momentanément ce qui les dérange, à savoir votre commentaire sur le rapport meyer-buisan, le tract distribué à bordeaux et ne laisser qu’un lien vers ma pétition, histoire de montrer ma bonne volonté .
Accepteriez-vous d’enlever momentanément ces articles?
La décision sera rendue le 5 juin.
Après, si la juge n’écoute pas les demandes de mon fils, il faudra s’attendre à ce qu’un gros cumulonimbus éclate au-dessus du palais de justice.
Bien à vous.

H. S.


Message du 15/05/08 12:04
De : « Patrice Hénin »
A : « H. S. »
Objet : Re: Nouvelles

Bonjour,

vous n’avez pas à montrer votre bonne volonté, vous avez à montrer votre volonté.

Leur demande de vous faire enlever ma note montre que ce qu’ils craignent le plus, c’est la publicité et le ridicule.
Qu’un bac + 2 comme moi se permette de relire à sa façon une expertise psychiatrique et d’en rire, c’est le début de la fin pour ce système fondé sur le respect et la peur du « verdict » d’un spécialiste dévoyé.
Mon avocate aussi m’empêche d’obtenir les documents. J’ai eu le droit avant-hier de lire (après 2 ans !) la déposition de ma mère, de mon frère, les rapports de police.
Interdiction de les photocopier, pour ne pas les mettre dans le blog. Tout est faux !
Refus de l’avocate de demander à ma mère de témoigner, alors qu’elle est la seule témoin. Il faut admettre sa déposition falsifiée par l’agent de police. Après avoir prêté serment, au tribunal, elle aurait dit la vérité, je le sais, elle est croyante.
Et aussi encore un peu, ma mère. Et parfaitement consciente de l’injustice qui s’abat sur moi.

Leur permettre de continuer leur coups en douce ?
Me demander de me taire alors que la colère me submerge, au point que mes convictions politiques sont ébranlées, je ne croie plus aux politiciens de tous bords qui sont tous informés de mon affaire et ne font rien.

Je n’ai pas eu le droit de lire le rapport de la psy !
Cela fait longtemps que j’ai réalisé la puissance d’un blog qui a une certaine audience : 100 visiteurs par jour, 1200 par mois, 1633 abonnés au bulletin hebdomadaire (les 577 députés et 331 sénateurs, entre autres, abonnés d’office, et dont la plupart ne se sont pas déconnectés).
Mon frère a fait savoir à ma mère qu’il retirerait sa plainte si j’éteignais mon blog !
Alors, c’est bien ma seule arme.
C’est à vous d’exiger que l’on vous rende votre enfant, et que l’on rende sa mère à Alexandre, j’écrirai alors dans mon blog : « justice est rendue, vive la justice française aux valeurs éternelles ! »
Qu’ils fassent le bien, et je le dirai.
Qu’ils bafouent la justice et le peuple qui croie encore à la justice de son pays, et je l’écrirai, le hurlerai.
Si vous me demandez une deuxième fois de capituler en retirant mon article, bien évidemment, je le ferai dans les 24 heures, de mal gré.
Mais par respect pour mes lecteurs et ceux d’autres blogs qui me soutiennent, je devrai mettre une explication à la place. Cette explication risque d’être pire que l’article, je suis « très colère » !

Mais réfléchissez. Vous êtes en train de dire « amen », et on ne vous a pas promis de vous rendre justice.

Ils viennent d’avouer qu’ils sont incapables de démolir mon analyse de psychiatre du dimanche !
Seulement vous convaincre de me demander de l’effacer !
Votre famille est… outragée, et ce n’est pas vous qui commettez un outrage, qui avez provoqué cette violence par « justice » interposée !
Demandez leur plutôt de m’attaquer pour outrage à experte-psy, j’assume mes écrits, parce que j’ai très bien compris ce qui vous arrive, et comment.
Ainsi que mes lecteurs.
Si je retire l’article pour leur faciliter la vie, ils continueront leur bonhomme de chemin.
Ce genre de chemin où je plante un sens interdit au nom de la justice, pour les autres ignominies à venir.
Pensez aux autres mamans.
A ceux qui sont internés en psychiatrie parce qu’ils dérangent lorsqu’ils… « bavent », et qu’ils ont un héritage a se faire confisquer.
Pourquoi ne me le demande -t-elle pas elle-même, cette chère experte, de retirer cet article ?

Vous me demandez comment je vais ?

– Je termine tous les mois avec -500€, depuis que j’ai payé (partiellement) mon avocate. Je suis un handicapé pulmonaire (Bronchite Pneumopathique Chronique Obstructive du fumeur, + emphysème : 47% de poumons encore utiles) qui reçoit 900€ par mois, et je n’y arrive plus. Je ne peux plus acheter d’encres pour mon imprimante, par exemple. Un repas par jour.
– je suis écœuré par tout ce que j’apprends en politique (dans le secret des dieux : Raffarin, ou Copé, ou autre personnage dangereux remplacerais Sarkozy après l’application de l’article 68 de la Constitution), mon principal centre d’intérêt : tout va trop mal, personne, pas de parti valable pour arrêter le désastre.
– ma maladie progresse rapidement, maintenant je ne peux plus monter les marches du métro sans être complètement essoufflé, comme un vieillard de 90 ans. Je ne sais que trop ce qui m’attends.

Pour le blog :

Je vous propose le « deal » suivant :

je remplace l’article contre Meyer-Buisan, experte de son état, et de cet Etat, par un article LAUDATIF, avec moultes excuses et actes de contrition si Alexandre emménage chez sa mère, avec la bénédiction de notre bienveillante et lucide justice.
Si vous insistez pour une suspension de l’article, même sans conditions et sans avoir à vous expliquer, j’obtempérerai.
Par respect pour vous. Mais en ayant l’impression d’obéir à l’inquisiteur qui me propose « avouez vos crimes, arrêtez de crier l’injustice, et on arrête de vous arracher les ongles pour vous tuer tout de suite« .

Après deux mois de silence, je reprends mes écrits politiques, j’ai Ségolène Royal à interpeler demain en réunion publique (si je n’étais pas à Paris !), je ne la soutiens plus, et veux prendre le micro pour dire pourquoi.

Courage et seule la victoire compte. J’attends la confirmation de votre demande de retrait des articles.
Patrice


Bonsoir,

… en ce qui concerne mon affaire, j’ai bien réfléchi.

La juge aux affaires familiales doit rendre sa décision le 5 juin et si, pour autant qu’elle ait décidé de me rendre la résidence de mon fils sous la  »pression » de mes actions de tractage en août 2007, il ne faut pas laisser la possibilité  »aux réseaux » bordelais de l’accuser par la suite d’avoir cédé uniquement parce qu’elle craignait que je salisse sa réputation (avec l’affaire meyer-buisan).
Je lui laisse la possibilité d’une  »sortie honorable ».
Les magistrats sont très susceptibles. C’est là leur talon d’Achille.

Après, comme je l’ai écrit, s’ils continuent avec leur parti-pris mettant en danger mon fils, ils en prendront un max pour leur réputation.

Mais je dois pour l’instant présent leur laisser une chance de se racheter.
En l’occurence le but est atteint :
ils savent que je n’hésite pas à rendre leurs magouilles publiques et que je suis capable d’être  »dangereuse » comme l’a dit l’avocate de la partie adverse.
Pour la petite histoire, l’avocate « sos papa » de mon ex a violé le secret de l’instruction dans ses conclusions devant la jaf.
Donc comme elle magouille avec la jaf avec des 3 étoiles à chaque saut de paragraphe, il faudra qu’elle songe à ce que je rende publique sa  »vision » du respect des lois républicaines (une lettre RAR au bâtonnier de bordeaux sera précieuse pour la confondre). Ceci au cas où la juge ne me rend pas la résidence de mon fils…

Donc momentanément, je vous demande  »de mettre en sommeil » les commentaires sur le  »délire-magouille » de meyer-buisan ainsi que le tract distribué à bordeaux.

En aucun cas, je ne dépose les armes contre ces réseaux destructeurs de vies humaines. Ma vice -présidente dans l’association met en ligne progressivement la charte de l’association « sos les mamans. » Donnez-moi votre avis.

Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre fiancée et de vous savoir heureux me donne un petit peu de joie à moi aussi.

Bien à vous.

H. S.


Sujet : re: [Fwd: Suspension de votre blog]
Date : 06.06.2008 20:05
De : H. S.
à : Patrice Hénin
Bonjour,

Avez-vous envoyé le jugement à ce  »Philippe »? Il se met lui-même dans son tort alors puisqu’il ne se plie pas à une décision de justice.
S’il ne veut pas en démordre, remontez un blog ailleurs et ne perdez pas votre temps avec des imbéciles pareils. C’est facile à dire, car je ne sais pas si c’est compliqué de monter un blog.
Que puis-je faire pour vous aider?

(Quant à la décision attendue le 5 pour la résidence de mon fils, elle n’a pas été rendue car, selon les propres paroles de la greffière,  »la juge a des problèmes ». Je ne sais pas de quel ordre.)
Amitiés.
H. S.

Bonjour,

Comment allez-vous? pouvez-vous remonter un autre blog?

J’espère vous faire partager un peu de mon bonheur en vous annonçant que je récupère la résidence de mon fils à partir du 1er août.

Je ne sais pas comment vous exprimer mes remerciements pour votre mobilisation et votre courage à défendre mon garçon.

Amitiés.

H. S.


« Conclusions. »
Quand la justice est dépouillée de sa camisole psychiatrique, quand la juge est débarrassée de tout trafic d’influence, alors le jugement redevient sain, libre, et la justice ne poursuit plus l’amour, mais la suit, comme l’ombre de l’évidence.
Mères, pères et enfants de France seront éblouis par cette éclaircie sur Bordeaux.
Madame la Juge des Affaires Familiales de Bordeaux, vous incarnez la Justice.
Magistralement.

P.S. : aujourd’hui 1er août 2008, Mme S. me demande de retirer « sans délais » les extraits de correspondances publiés « sans son autorisation ».
Un mois après la publication dudit article.
Alors que mon affaire, dans laquelle la Dr Elisabeth-Marie Meyer-Buisan a commis une psychiatrise à mon encontre, est en cours, et fait l’objet d’une requête à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.
Après relecture de ces extraits dévoilés, je réalise que rien ne porte atteinte à la dignité de cette personne dans ces extraits portés à la connaissance des lecteurs de l’un de mes blogs « Agence Franc Parler : Patrice Hénin ».
Rien de diffamatoire, à moins de vouloir délibérément l’inventer.
Je réalise au contraire que la publication de ces extraits peuvent effectivement jeter le discrédit, non pas sur Mme S., mais bien sur la psychiatriseuse Dr. Elisabeth-Marie Meyer-Buisan, et laisse deviner les atermoiements des avocats adverses, qui comptaient uniquement sur cette psychiatrisation de l’affaire pour faire envoyer l’enfant en internat.
Après avoir mécaniquement répondu par un laconique « OK » à la demande de « rectification » de Mme S., je décide, dans l’intérêt de la justice, celle qui est innée, au mépris des conséquences à mon encontre, de maintenir cet article, capital pour dénoncer l’emploi abusif de psychiatrises à la carte.
à Mme S. :
après avoir sollicité mon avis, dans des courriels (1), vous avez obtenu de ma part un peu plus qu’une simple signature de votre pétition.
En ce jour où votre enfant vous a bel et bien été rendu, vous pouvez vous joindre à ceux qui veulent détruire mon Agence Franc Parler, et m’attaquer en justice, pour je ne sais quel motif.
Il me serait plus facile et surtout moins risqué de me plier à votre soudaine et étonnante exigence, mais dénaturer mon article, en le rendant incompréhensible, cela m’est impossible.
Vous devez comprendre le devoir qui s’est imposée à moi en découvrant les méandres de notre justice française, à travers des missions comme celles demandées au Dr Meyer-Buisan en justice : plus jamais ça !
Et pouvoir dormir du sommeil du juste.
(1) que je n’ai pas l’intention de publier, mais que je tiens à la disposition de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans le cadre de mon affaire contre l’état français, parce que Meyer-Buisan est impliquée.

&almp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans Justice innée Droit acquis. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s