012 18_mai_2009 La Courneuve a ses lances-roquettes

Ce livre électronique inachevé est en vente 3,99€ chez Lulu.com : http://www.lulu.com/product/ebook/phenix/18497384

!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>
La Courneuve a ses lances-roquettes

Article 1

le 17/05/2009
Info publiée par la rédaction du Post

Action
Ce dimanche matin, vers 3 heures, des policiers transportaient un suspect à l’unité médico-judiciaire de l’hôpital Jean-Verdier à Bondy.

Au moment où le fourgon de police rejoignait l’autoroute A86 à hauteur de la Courneuve, une voiture l’a bloqué à un rond-point. « Ils ont constaté qu’un véhicule suspect les suivait, c’était un véhicule qui roulait tous feux éteints »,
[pourquoi ils ne les avaient pas arrêtés avant pour voir ? Incompétents, peureux ?] raconte à RTL Loïc Lecouplier, secrétaire régional du syndicat Alliance. « Ce véhicule les a dépassés, les a légèrement heurtés et a bloqué le car police-secours; Dès lors tout est allé très vite. »
[de plus en plus fort : ils sont suivis par un véhicule suspect, déjà repéré, qui les double, les heurte, mais tout va trop vite pour réagir ? Ils sont compétents, ces gens, ils avaient la trouille ou ils mentent ?]

Un homme armé d’un fusil [affirmation : c’est un fusil] est sorti puis a tiré une rafale [Ah ! C’est devenu un fusil-mitrailleur. ? A noter que la rafale a fait deux trous seulement] sur le véhicule de police. Selon certaines sources [qui ? Je voudrais savoir s’ils ont les douilles] , il s’agit d’une arme de fort calibre [affirmation] , « sans doute une Kalachnikov » [le mot diabolique est lâché. Qui dit kalachnikov dit terroriste, donc tous les droits pour la MAM, qui veut se doter d’une police armée de mitraillette, l’armée elle-même en a marre des sarkonneries]

Les policiers ont riposté [enfin] . Pendant les tirs, le suspect qui se trouvait à l’intérieur du fourgon en a profité pour fuir à pied [heureusement qu’il ne l’a pas fait avec les mains menotées, il aurait été trop vite], protégé par un nouveau tir de son présumé complice [toujours les 2 mêmes trous… à mon avis, c’est un flic présumé, à chaque fois il rate le pare-brise] . Le tireur est reparti en voiture [Quel magicien. Tous feux allumés, faisant feu de tous côtés, quand je raconterai ça à ma femme, ce soir ! En tout cas, le super bandit a raté son coup, malgré l’effet de surprise. Deux balles seulement ont touché le véhicule. Suivant les besoins de l’histoire, c’est un terrifiant personnage sur-armé, ou un faiseur de bruit].

Aucun policier n’a été blessé [oui, mais la prochaine fois, ce serait mieux s’ils avaient au moins des mitraillettes].
Le prisonnier en fuite a été rattrapé très rapidement par une patrouille de la Brigade anticriminalité (Bac) [Il y en a, du monde, à 3h du matin, dans ce coin. Super qu’ils soient là au bon moment. Il faut demander la description des appels à l’aide, pour prouver qu’ils n’étaient pas en embuscade] L’homme avait été interpellé en début de soirée, à La Courneuve. Il est soupçonné d’avoir tiré, dans l’après-midi, sur des policiers avec un pistolet à grenaille.
Réactions
« Une action aussi organisée de type commando [comme nous] en vue de faire évader un complice [ce n’est plus un complice présumé] est , c’est plus lié au grand banditisme », s’étonne le secrétaire régional du syndicat Alliance. « Pourquoi ils ont déployé une telle force de moyens ? On vient de franchir une fois de plus un pas. » [l’invasion de la cité des Courneuve a permis de saisir 10 kgs de haschich. En tout ou dans le même appartement ? Parce que cela fait un peu léger, comme grand banditisme. Surtout que de nos jours, on ne sait plus qui introduit le hasch dans les cités, les dealers ou les flics ?]
« Ce n’est malheureusement pas nouveau », précise sur Le Post Nathalie Orioli, du syndicat SNG-FO Ile-de-France. « Depuis les violences urbaines de 2005, la tension n’est pas retombée[Qu’est-ce qu’ils foutent ?]. Les fonctionnaires sont sur le qui-vive en permanence[Pour deviner qui a le petit au tarot]. »
La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a annoncé qu’elle rencontrerait ce lundi les policiers pris pour cibles, à l’occasion de son déplacement au siège de la Direction départementale de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Elle souhaite « leur exprimer ses félicitations et les assurer de son engagement total à leur côté », selon Europe 1.

Article 2
Voiture de police attaquée à La Courneuve: « Les collègues ne se sentent plus du tout en sécurité »

le 17/05/2009
Info publiée par la rédaction du Post

Sur Le Post, Nathalie Orioli, du syndicat SGP-FO Ile-de-France, explique que « les fonctionnaires de police sont sur le qui-vive en permanence ».

Cette nuit, un fourgon de police a été attaqué par 2 véhicules [donc 2 voitures, 2 chauffeurs et un tireur d’élite pas très efficace] à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), à hauteur de l’embranchement de l’A86.

A son bord, un homme arrêté quelques heures plus tôt pour avoir tiré au pistolet à grenaille sur des policiers. Placé en garde-à-vue au commissariat de La Courneuve, il était emmené à l’unité médico-judiciaire de l’hôpital Jean-Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis).
Un individu cagoulé est sorti d’une des voitures et a tiré sur les forces de l’ordre pour permettre à son comparse de s’enfuir [il va falloir donner des détails. Lors d’un transfert, on est toujours menotté. Pas cette fois, pourquoi ? Ils lui avait déjà cassés les deux bras ?]

L’arme utilisée ? Une arme de guerre, de type kalachnikov [faudrait savoir. Si on affirme que c’est une arme de guerre, il ne faut pas supposer aussitôt que c’est l’arme terrifiante et connue du public, à savoir la kalachnikov, mais expliquer, d’après les impacts, les douilles, de quel modèle est cette arme de guerre.]

Bilan de cette opération-commando: aucun blessé [évidemment] mais les policiers dénoncent une montée de la violence dont ils font l’objet.[nous y voilà : plus d’effectifs, SVP, un retraité sur 2 n’est pas remplacé]

Sur Le Post Nathalie Orioli du syndicat SGP-FO explique cependant qu’il n’y a « malheureusement, rien de nouveau »[il y a donc toujours des flics attaqués à la kalachnikov, c’est pénible].

Comment vont les policiers de La Courneuve ?
« Les fonctionnaires qui sont intervenus et sur qui on a tiré sont sous le choc évidemment,[les pauvres. Comment se fait-il qu’ils n’aient pas réussi à abattre le cagoulé qui surgit d’une voiture, toutes les voitures étaient à l’arrêt, le cagoulé virevoltait trop vite ? A cause du noir ? Vérifier les conditions d’éclairage, et le nombre de compagnies armées nécessaires pour arrêter un seul cagoulé] ils ont failli y laisser leur peau[moi aussi, hier, j’ai failli être renversé par une voiture de police qui ne voulait pas s’arrêter au feu rouge, c’est interdit aux flics de s’arrêter aux feux rouges]. On a à faire à des gens qui n’hésiteraient pas à tuer un flic pour libérer l’un des leurs.[Pourquoi, ils se connaissaient ? Le tireur a donc été identifié ? Et la composition de la bande déjà reconstruite ?] Ces gens n’ont plus rien à perdre. [faudrait pas nous la jouer kamikaze, quand même.] »

Quel est le climat parmi les fonctionnaires de police en Seine-Saint-Denis ?
« C’est la deuxième attaque cette semaine. La première fois, il n’y avait pas d’arme de guerre [on confirme, on rabâche que c’est une arme de guerre, alors qu’il existe des armes de poing, légères, lourdes, et toutes servent à la guerre. Même avec un arc, on peut encore faire la guerre. Et finalement, c’est nouveau, puisque « c’est la première fois que ». On dit tout et son contraire] mais quand même… [revirement] Les attaques sont devenues monnaie courante[c’est plus nouveau]. Les fonctionnaires sont toujours sur le qui-vive, entre la violence dont ils font l’objet et la pression de la politique du chiffre qu’on leur impose… » [on se demande pourquoi les pressions dues aux quotas sont imputées à cet évènement. C’est révélateur de la machination en vue de l’augmentation des effectifs. N’oubliez pas que ce sont des syndicalistes qui parlent]

La violence envers les policiers est-elle nouvelle ?
« On assiste à une montée supplémentaire dans la violence avec cette histoire, c’est une montée supplémentaire dans l’organisation de guet-apens également. Mais il n’y a malheureusement rien de nouveau[j’abandonne !]. Depuis les violences urbaines de 2005, la pression n’est jamais redescendue. »

« En plus, nous avons en face de nous des gens qui connaissent aussi bien la loi que nous[aveu intéressant, ça doit être les mêmes], qui connaissent toute la procédure. Ils savent qu’ils ont droit à une visite médicale pendant leur garde-à-vue. Ils savent qu’on doit les conduire à Bondy. Ils savent par où les fourgons passent. Ils ont l’habitude. »

Mais une attaque à la kalachnikov[il a bien retenu la leçon, c’est formellent titré « kalachnikov], c’est la première fois qu’on en voit ?
« Ce n’est pas courant mais on en a déjà vu quelques fois[ben voilà ! Ils les ont vues ces kalachnikovs ! Au pluriel !]. On a même vu des lance-roquettes.[ça y est, on ne se gêne plus. Je n’ai même pas besoin de commenter. Je vous rassure, il n’ont pas encore de bombes nucléaires sales, ce sera pour la prochaine montée supplémentaire !] Les délinquants ont des armes lourdes, en face. Ils sont de plus en plus sur-armés. C’est un fait. Mais attention, je ne dis pas que les policiers devraient être plus armés. Nous avons un bon équipement. Il faudrait simplement plus d’effectifs.[Avec un départ à la retraite sur 2 non remplacé, le problème d’effectif ne fera que s’aggraver. En 2025, nous avons calculé qu’il manquera 225 000 fonctionnaires par rapport à 2007. Mais la MAM a parlé de leur fournir des mitraillettes]

Justement, qu’est-ce qui pourrait être fait pour améliorer la situation ?
« Ne pas baisser les effectifs, premièrement[bravo. C’est la première raison.]. Et surtout fidéliser les plus expérimentés pour qu’ils épaulent les derniers arrivés. Mais avec le climat général, même le plus grand professionnel finit par quitter la région parce qu’il aspire à plus de quiétude. Les fonctionnaires de police ne sentent pas en sécurité, ils savent qu’à chaque instant, ça peut dégénérer. Il faudrait être plus nombreux pour être présent partout, dans tous les quartiers. Cela permettrait un rapprochement avec la population. »[Dès qu’un appartement se libère dans cette cité, il devrait être attribué à un policier, officier de préférence. Les gens se sentiraient vraiment protégés avec des policiers vraiment proches de la population]

Voici l’adresse du site d’Amnesty international, qui dénonce les violences policières :
http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/report/police-abuse-goes-unchecked-france-20090402
Le rapport de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité, qui dénonce également les violences policières :
http://www.cnds.fr/rapports/annuels.html
Dans son bulletin numéro 113 et la réaction de Patrice Ribeiro, plutôt inquiétante, du syndicat des officiers de police :
« Les accusations d’Amnesty International sont caricaturales et scandaleuses. La police française n’est pas une dictature d’Amérique latine des années 70. C’est certainement l’un des corps les plus contrôlés : contrôle hiérarchique, déontologique [justement : rapport de la CNDS !] et administratif. Les magistrats ne sont pas enclins à faire des cadeaux aux policiers et c’est normal car les policiers ne sont pas au-dessus des lois. Et les policiers eux-mêmes ne tolèrent pas les débordements de leur collègues quand il y en a. S’ils se font prendre ils sont sanctionnés. Quand un policier tue un délinquant, c’est à la justice et non à Amnesty International de dire si c’est un meurtre ou pas. Quant au dépôt de plainte systématique pour « dénonciation calomnieuse », c’est logique et nous l’encourageons à partir du moment où l’honneur d’un policier est mis en cause. Après, c’est à la justice de faire la lumière. Par ailleurs, on peut s’interroger sur l’opportunité de sortir ce rapport comme par hasard au moment où il y a des risques importants d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants avec le sommet de l’OTAN ».

On n’est pas prêt de redresser la situation !

(merci à LibertésInternets pour la photo :
http://libertesinternets.wordpress.com/2009/05/19/laffaire-de-tarnac-resumee-en-une-photo/ )

Bon, après s’être entraîné sur un chat, on peut passer à l’action, sur ordre de maintenir l’ordre (à coups de cailloux). En mai 68, les pavés partaient dans l’autre sens, mais on n’arrête pas la civilisation. En mai 2058, on pourra acheter des protections robotcops et boucliers aux manifestants.

Surtout à Strasbourg :

http://www.youtube-nocookie.com/v/1UIEYkTWf80&hl=fr&fs=1&border=1

http://www.youtube.com/watch?v=1UIEYkTWf80

Mais ils n’avaient que des cailloux ! Le pays des droits de l’homme est aussi le pays de la raison de Descartes :
devant tant d’astuce et de stratégie innovante, le ministère ne pouvait rester sans réagir. Une prime exceptionnelle de 300€ a été versée à titre exceptionnel pour agissements exceptionnels.

Et encore 300€ de plus si vous vous êtes blessés en ramassant une pelle. A noter l’émulation que doit provoquer le désir de figurer parmi les 5% d’effectifs engagés qui se seront particulièrement distingués dans la rage de rétablir l’ordre : 300€ de plus eux aussi, soit 600 en tout.

C’est de l’incitation à la violence, c’est bien payé, c’est notre ministère public.

L’ennui, c’est qu’il y a une autre loi, qui dit :

Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (loi Le Pors), article 28 :
” Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. ” Caillasser des gens est tout à fait légal et mérite bonus.

Mais ils ont tout prévu, ceux qui, comme nous, auraient des réticences : « exclus à titre individuel : défaut manifeste d’implication… »

D’autres mécontents de la police, de vrais gibiers de violences à dénoncer, ce que je fais derechef :

http://www.lejdd.fr/cmc//societe/200918/police-des-methodes-musclees_205135.html
http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200918/les-abus-de-la-police-francaise-rapport-2008_205102.html
http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200914/la-police-au-dessus-des-lois_199249.html

A propos patrice2012henin

Running for French presidency on 2012. There is in each of us, something, that others do not have. Retired from petrochemical executive.
Cet article a été publié dans Justice innée Droit acquis. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s